Shutter Island – Dennis Lehane

https://i1.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/shutterisland.jpg

Titre original : Shutter Island
Nombre de Pages : 393
Année de parution : 2009
Édition: Rivages Noir

Quatrième de Couverture / Résumé

       Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique pour assassins. Le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule ont été appelés par les autorités de cette prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Progressivement, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité.

Extrait
Journal du Dr Lester Sheehan (Extrait)

3 mai 1993

       Il y a des années que je n’ai pas revu l’île. La dernière fois, c’était du bateau d’un ami qui s’était aventuré dans l’avant-port ; je l’ai aperçue au loin, par-delà le port intérieur, enveloppée d’une brume estivale, pareille à une tache de peinture laissée par une main insouciante sur la toile du ciel.

       Je n’y ai pas remis les pieds depuis plus de vingt ans, et pourtant, Emily affirme (parfois pour rire, parfois le plus sérieusement du monde) que c’est comme si je n’en étais jamais parti. Elle m’a dit un jour que le temps n’était pour moi qu’une série de marque-pages dont je me sers pour parcourir le texte de ma vie, revenant inlassablement aux événements qui ont fait de moi, aux yeux de mes collègues les plus perspicaces, un homme manifestant tous les symptômes du parfait mélancolique.
Peut-être qu’Emily a raison. Elle a presque toujours raison.

p.13 – Incipit- .

Extrait 2

Un arbre entier passa devant la porte, racines dressées vers le ciel telles des cornes.
– Vous avez vu ?
– Ouais. Il va se réveiller en plein milieu de l’océan en se disant : « Hé, une minute. Y a un truc qui cloche.
– « Je devrais me trouver là-bas… »
– « J’ai attendu des années pour que cette colline ressemble à quelque chose… »
Ils rirent doucement dans la pénombre en regardant l’île déferler devant eux comme un rêve fiévreux.
– Alors, qu’est-ce que vous savez sur cet endroit, chef ?
Teddy haussa les épaules.
– Pas grand-chose. Pas assez. Mais suffisamment pour me flanquer la frousse.
– Chouette. Si vous, vous avez la frousse, le commun des mortels est censé ressentir quoi ?
Un sourire vint aux lèvres de Teddy.
– Une terreur abjecte ? suggéra-t-il.
– O.K. Considérez-moi comme mort de trouille.

p.166-167

Avis

En lisant ce livre, je n’ai que pu le dévorer. En général j’ai beaucoup de mal avec ce genre de livre étant une grande peureuse, mais celui là est une pure merveille. On se perd au fur et à mesure dans ce labyrinthe de pensées remplis de doutes, de confusions. Qui croire ? Qui ne pas croire ? A qui peux-t-on faire confiance ? Est-ce un piège ?

Et puis, quelle fin. J’aime ce genre de fin où l’on rumine, où l’on ne sait pas le fin mot de l’histoire. Que penser ? Ce qui est sur, c’est que ce n’est surement pas un livre à lire pour ceux qui n’apprécie pas avoir une fin concrète.

J’ai regardé le film, qui je trouve est pas mal, même si tout est bien trop rapide, tout se passe trop vite, et ayant lu le livre, j’en venais à ne plus comprendre la suite « illogique » du film qui sautait du coq à l’âne. La fin du film m’a par contre permis de mettre une fin concrète au livre et j’en suis assez contente tout de même.

Publicités

L’empire des loups – Jean-Christophe Grangé

https://i1.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/lempiredesloups.jpg

Nombre de Pages : 572
Année de parution : 2003
Édition : Le Livre de Poche Thriller


Résumé

 

Anna Heymes, la trentaine, est l’épouse d’un des plus hauts fonctionnaires du ministère de l’Intérieur. Depuis plus d’un mois, elle souffre d’hallucinations terrifiantes et de régulières crises d’amnésie, au point de ne plus reconnaître le visage de son propre mari et même de commencer à douter de l’honnêteté de ce dernier.

Pendant ce temps, dans le Xème arrondissement, Paul Nerteaux, un capitaine de police acharné, se voit confier une enquête concernant la mort de trois femmes d’origine turque, qui travaillaient dans des ateliers clandestins et dont les corps ont été retrouvés atrocement mutilés. Pour l’aider à infiltrer la population turque du quartier, Nerteaux n’a pas d’autre solution que de faire appel à Jean-Louis Schiffer, un de ses anciens collègues connu pour sa réputation de flic implacable.

Au cours de leur enquête au cœur de la Petite Turquie parisienne, ils vont être amenés à croiser le chemin d’Anna, qui retrouve petit à petit la mémoire grâce à l’aide d’une psychologue, découvrant ainsi d’incroyables vérités concernant son propre passé…
 

Avis

Suite au livre Le serment des limbes, j’ai voulu voir ce que donnait Grangé dans d’autres livres, car j’ai vraiment adoré Le serment des limbes. Et bien, il est un peu décevant. C’est sûre que Grangé a affuté sa plume depuis ce livre, mais je trouve cette histoire, elle nous laisse sur notre fin.. Enfin, je trouvais que c’était trop brouillon. Néanmoins, l’histoire est  bien pensé, il décrit toujours très bien les ambiances et c’est surement ce qui fait qu’on arrive à entrer dans l’histoire..

Le serment des limbes – Jean-Christophe Grangé

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/lesermentdeslimbes.jpg

Nombre de Pages : 763
Année de parution : 2009
Édition : Albin Michel





Résumé

Quand Mathieu Durey, flic à la Brigade Criminelle de Paris, apprend que Luc, son meilleur ami et policier lui aussi, a tenté de se suicider, il n’a de cesse de comprendre ce geste. Il découvre que Luc travaillait en secret sur une série de meurtres aux quatre coins de l’Europe dont les auteurs orchestrent la décomposition des corps des victimes et s’appuient sur la symbolique satanique.

Quatrième de couverture

      Quand on traque le diable en personne, jusqu’où faut-il aller ?


Avis

Le roman aborde le thème des expériences de mort imminente (EMI), vécues par certaines personnes réanimées après un coma avancé ou une mort clinique. A lire absolument. Il est l’auteur des « Rivière Pourpres » ainsi que de « L’Empire des loups » qui sont été adapté au cinéma.

Je n’ai malheureusement pas d’extrait, trop captivée par la lecture. Je crois qu’un extrait serait spoiler de toute manière. Ce qui est sure est que l’histoire est déroutante, on se sait plus qui croire, que penser.. On veut toujours en savoir plus, comprendre le pourquoi du comment, jusqu’à atteindre la chute. Et là, on ne peut que rester le souffle coupé.

Pour une fin, c’est une fin. Tout le long du livre, je me posais la question de qui était le coupable, jusqu’à croire qu’il y est un démon (oui oui je suis très crédule). Ce roman est si bien ficelé, je n’y crois pas.. Je suis encore bouche bée rien qu’en y pensant. J’ai essayé tous les scénarios possibles, du début jusqu’à la fin, et ce n’est qu’au dernier moment que je me suis rendue compte à quel point j’ai été dupe (autant que le personnage principale pour ma défence !). Moi qui n’avait jamais vraiment aimé les policiers. Ce livre m’a permis de découvrir le genre Thriller. Et vraiment, je ne suis pas déçue du tout.

Mathieu est hanté par son passé, par ce qu’il a vu. Il est décidé à élucidé ce meurtre, et comprendre pourquoi toutes ces morts comme lui a indiqué son ami Luc.
      En bref, une histoire passionnante, avec pleins de rebondissement. Un grand plaisir à le lire. Je ne regrette pour rien au monde de l’avoir acheté, et je le recommande vivement !