Achats du 02/10

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/alacroiseedesmondes.jpg

       Ce n’était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures.

       Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d’une extraordinaire particule. D’une taille microscopique, la Poussière que l’on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord – est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises…

       Jetée au coeur d’un terrible conflit, Lyra sera forcée d’accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s’opposent des forces que nul ne l’avait préparée à affronter.

https://i1.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/MilleetunenuitsII.gif

       Lorsque ce fut la cent soixante-dixième nuit, Shahrâzâd dit :
       On raconte encore, Sire, ô roi bienheureux, qu’il y avait au temps jadis, il y a bien longtemps, un puissant roi nommé Shâhramân. Il régnait sur un pays lointoin dont toutes les provinces, proches ou éloignées, lui obéissaient. Il disposait d’une armée, de nombreux esclaves et d’une foule de serviteur. Il était à l’âge si avancé que ses os en étaient devenus fragiles. Et cependant il n’avait pas un seul enfant.

https://i0.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/MilleetunenuitsIII.gif

       Pendant tout ce temps où elle avait raconté, Shahrâzâd avait donné au roi trois garçons. Quand elle eut terminé l’histoire de Ma’rûf le savetier, elle se leva, baisa le sol au pieds du souverain et lui dit :
       – Ô roi de ce temps, unique en son siècle et jamais égalé, je suis ta servante et depuis mille et une nuits je te rapporte les récits des Anciens et les enseignements de ceux qui nous ont précédés. Puis-je espérer que, dans ta grandeur, tu me permettes de formuler un souhait ?
       – Oui et tu seras exaucée, Shahrâzâd

https://i1.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/Lolita.jpg

       Humbert Humbert est en prison pour meurtre. Il raconte tout ce qui l’a conduit jusqu’ici, de son enfance avec son premier amour à sa rencontre des  dizaines d’années plus tard avec Dolorès Haze une « nymphette » de 12 ans. Humbert est subjugué par la jeune fille et accepte même d’épouser la mère de Dolorès pour rester près d’elle. Jusqu’au jour où la « Grosse Haze » comme la surnomme Humbert découvre la vérité et meurt accidentellement. Commence alors un long voyage en tête à tête entre Humbert et l’adolescence.rnComme beaucoup de ses oeuvres, le livre de Nabokov soulève de manière très subtile un grand taboo qui est celui de la pédophilie à travers un personnage extrêmement séduisant qu’on se surprendrait presque à aimer.

https://i1.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/linsoutenablelegeretedeletre.jpg

       « L’Insoutenable légèreté de l’être » traite de plusieurs thèmes, et place, au centre de tout, des personnages purement fictifs incarnant de grandes idées. Parmi eux, Tomas se cherche sous son double masque de libertin et d’amoureux passionné, alors que Tereza, la plus morale du livre, brigue l’amour pur, et que Sabina incarne la légèreté.

https://i0.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/ubik.jpg

       La publicité des organismes de protection anti-psi proclame : « Défendez votre intimité. Est-ce qu’un étranger n’est pas à l’affût de vos pensées ? Ëtes-vous vraiment seul ? Cela concerne les télépathes mais aussi les précognitifs. Vos actes sont-ils prédits par quelqu’un que vous n’avez jamais rencontré ? Mettez fin à votre anxiété ; contactez le plus proche organisme de protection… » C’est dans cet univers que Glen Runciter vit et meurt. Mais meurt-il vraiment ? Le temps s’en va en lambeaux. Une bouffée de 1939 dérive en 1992. Et par les trous du décor se glissent les messages d’Ubik. Ubik qui est partout, Ubik qui est tout. Mais qui est Ubik ?

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/Contesetlegendes1.jpg

       D’années en années, le culte jaloux qui entourait le « Seigneur des anneaux » à sa publication dans les années 50 s’est transformé en succès universel. Les Hobbits, ce « peuple effacé mais très ancien » qui vivait quelque part au nord-ouest de l’Ancien Monde, nous sont devenus aussi familiers que les héros des contes de fées ou ceux des grandes époques, avec Bilbo, Gandalf, Bombadil ou Galadriel, et tous les habitants de la Terre du Milieu.

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/Contesetlegendes2.jpg

       D’années en années, le culte jaloux qui entourait le « Seigneur des anneaux » à sa publication dans les années 50 s’est transformé en succès universel. Les Hobbits, ce « peuple effacé mais très ancien » qui vivait quelque part au nord-ouest de l’Ancien Monde, nous sont devenus aussi familiers que les héros des contes de fées ou ceux des grandes époques, avec Bilbo, Gandalf, Bombadil ou Galadriel, et tous les habitants de la Terre du Milieu.

https://i0.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/teenspirit.jpg

       « Deux versions bien distinctes d’elle-même se disputaient dans un seul corps et se partageaient le temps d’action. Entre la montre Kitty et le bracelet clouté, elle n’avait pas encore choisi son camp. »
Nancy a passé treize années chez sa mère, Alice, une dame branchée fric et névroses. Bruno a passé trente ans enfermé chez lui, devant sa télé, à ne pas faire grand-chose. Nancy est la fille de Bruno, mais ni l’un ni l’autre ne sont au courant. Un jour, pourtant, Bruno voit Nancy débouler dans sa vie.
Soudain papa, le punk rocker va affronter toutes les épreuves de l’adolescence… avec une nouveauté de taille :

Achats du 08/09

Ma mère avait un chèque-cadeau sur Amazon qu’elle ne savait comment utiliser… Heureusement Ebeth est là, et s’est sacrifié pour acheter d’autres livres ! Voici donc mes nouveaux achats, qui sont un peu différents des anciens.
https://i1.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/LaPartdelautre.jpg

        » Que se serait-il passé si l’Ecole des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute-là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d’artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d’une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde…  »

https://i0.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/sindbaddelamer.gif

       Sachez, nobles seigneurs, que mon père était marchand. Il comptait parmi les grands d’entre les gens, et les plus riches d’entre les négociants. Possesseur de nombreux biens, il était à la tête d’une fortune considérable. Lorsqu’il vint à mourir, j’étais en bas âge. Il me laissa en héritage de l’argent, des biens-fonds et des fermes. Devenu adulte, je mis la main sur tout cela. Je mangeai agréablement, bus les meilleures boissons et fréquentai des jeunes gens. Je me parai des plus beaux vêtements et menai grand train avec des amis et des compagnons. Je m’imaginai que cela durerait toujours et, de toute façon, me serait utile. Je vécus ainsi longtemps jusqu’à ce que je retrouve la raison et revienne de mon égarement.

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/CarnetdeVerdun.gif

       Alors que la France commémore les 90 ans de la bataille de Verdun, Librio enrichit son catalogue d’un nouvel ouvrage consacré à la guerre de 14-18.
       Ces Carnets de Verdun illustrés de photos des soldats qui les ont écrits s’inscrivent dans la même ligne éditoriale que Paroles de Poilus.

https://i1.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/Parolesdedetenus.jpg
       Librio vous propose une série de témoignages exceptionnels, recueillis par Jean-Pierre Guéno auprès des 14 millions d’auditeurs de Radio France. Ces extraits de lettres, de journaux intimes et de récits autobiographiques sont authentiques, tendres et poignants ; ils illustrent notre mémoire collective et rendent à l’histoire sa dimension humaine.  » C’est lorsque l’on est dedans que l’on se rend compte à quel point la prison est injuste. Avant d’y être moi-même confronté, cela ne m’avait même pas effleuré… Que dois-je faire ? Attendre, me dit-on. Demain sera meilleur. La vie recommence dans quelques mois. Quand tu auras payé, plus léger tu seras. Mais je sais maintenant, le boulet détaché, les marques resteront. Sébastien. Deux ans après Paroles de poilus, de nombreux auditeurs ont à nouveau répondu à l’appel diffusé sur les ondes de Radio France, visant à réunir des textes rédigés en détention. Ces écrits de l’ombre mêlent les voix de prisonniers actuels, d’anciens détenus et d’écrivains, de Baudelaire à Genet. Des mots violents ou légers, graves ou quotidiens, disent la vie en captivité et les sentiments qui l’accompagnent. Les peurs, les révoltes et les espoirs livrés au fil de la plume et de l’émotion nous entraînent au cœur de ce que nous ignorons, la condition humaine en prison.

https://i0.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/Parolesdefemmes.gif

       Les garçons sont toujours étonnés quand les filles pensent… Ou quand elles s’insurgent, étudient, avortent, accouchent, s’assument. Ouvrières, bourgeoises, pacifistes, résistantes, intellectuelles, elles ont pris la parole depuis près de cent ans.

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/Parolesdelombre.gif

       L’ombre a envahi la France entre 1940 et 1944, sous le signe de la francisque et de la croix gammée. Elle y engendra un second cauchemar après celui de la grande guerre. Et ceux qui avaient vécu la  » der des ders  » ou souffert de ses conséquences devinrent des résistants, des collabos, des justes ou des indifférents… Et tous agirent dans l’ombre : dans celle de la spéculation, de l’infamie, de la délation ou de la clandestinité. Dans celle de l’action ou de l’indolence. Dans celle de la soumission ou de la Résistance. Dans l’ombre assassine des camps, des chambres à gaz et des cachots. Dans l’ombre protectrice des abris, des caves, des cachettes et des maquis.

https://i0.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/ParolesdujourJ.jpg

       C’est une histoire à mille voix, écrite dans l’émotion du moment : elle nous raconte le débarquement, ses préparatifs, et la bataille de Normandie. Découvrez les lettres et les journaux intimes que les soldats alliés, les civils et leurs ennemis ont écrits au milieu des combats, sur les bateaux, sur les plages ou dans les haies du bocage.

       Confidences, dernières volontés, déclarations d’amour ou d’effroi… Chacun de ces textes reflète le besoin vital de laisser une trace en cas de disparition.

       Au fil des pages, il n’y a plus d’adversaires, de civils ou de militaires, mais seulement des hommes, des femmes et des enfants jetés dans la tourmente. Ils écrivent dans la fièvre de l’action, de la peur, de l’attente ou de la joie, pour nous faire vivre de l’intérieur l’un des plus grands séismes de l’histoire.

Achats du 02/09

Voilà, après mes longs mois en Suède, j’ai eu un besoin imminent de passer à la librairie.
Voilà donc les achats :

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/SC1.jpg

Dans une société aux codes stricts, Nevare, 15 ans, est confié par son père à un guerrier nomade. Grâce à des drogues et une transe chamanique ce dernier projette le jeune homme dans un autre monde où une femme-arbre s’empare de son esprit. A son retour Nevare est devenu très sensible à la destruction des arbres et de la nature…

 

 

 

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/SC2.jpg

Jamère Burvelle poursuit ses études à l’Ecole royale de cavalerie, mais l’antagonisme entre fils d’anciens et de nouveaux nobles croît toujours, attisé par le directeur de l’établissement qui expulse des élèves de la nouvelle aristocratie. La tension mène à des affrontements. Pris dans cette tourmente, Jamère doit faire face aux exigences de la Femme-arbre qu’il voit dans ses rêves…

 

 

 

https://i0.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/Lords.jpg

Un jeune Hobbit nommé Frodon Sacquet, hérite d’un anneau. Mais il se trouve que cet anneau est L’Anneau UNIQUE, un instrument de pouvoir absolu crée pour Sauron, le Seigneur des ténèbres, pour lui permettre de régner sur la Terre du Milieu et de réduire en esclavage ses peuples. Frodon a donc comme mission de détruire l’anneau en le jetant dans les laves de la Crevasse du Destin où l’Anneau à été forgé et ainsi le détruir pour toujours. Pour cela, Frodon sera aidé d’une Compagnie constituée d’Hobbits, d’Hommes, d’un Magicien, d’un Nain, et d’un Elfe, Un tel périple signifie s’aventurer très loin en Mordor, les terres du Seigneur des ténèbres, où est rassemblée son armée d’Orques maléfiques.

La Compagnie doit non seulement combattre les forces extérieures du mal mais aussi les dissensions internes et l’influence corruptrice qu’exerce l’Anneau lui-même sur Frodon…

 
https://i1.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/mavieprivee.jpg

Le jour où Emily découvre que son petit copain a mis en ligne sur Internet une photo d’elle nue, dans une posture ridicule et revêtue d’un chapeau de mère Noël, elle pense que rien de pire ne peut lui arriver. Erreur : les ennuis ne font que commencer ! Emily perd son travail, sa maison, son boy friend et devient la risée de tous et la cible des paparazzis. Jusqu’au jour où elle rencontre un photographe qui lui propose de tirer profit de la situation…

 

 

 

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/Mortel.jpg

Finley est juriste et perpétuellement fauchée. Elle sort avec Patrick, l’homme parfait avec qui elle s’ennuie, et fantasme sur un détective privé qui travaille pour son cabinet. Un matin, sa meilleure amie frappe à la porte vêtue d’une nuisette ensanglantée : elle s’est réveillée à côté d’un cadavre, un poignard planté dans la poitrine et, qui plus est, privé de ses attributs masculins… Bien sûr, Finley est prête à tout pour tirer Jane de ce mauvais pas, quitte à se mettre dans le pétrin ! Mais jamais elle n’aurait imaginé mettre le doigt sur des secrets bien gardés et s’attirer de tels ennuis. Un chassé-croisé haletant entre le chasseur et sa proie…

 

 

 

https://i2.wp.com/ebeth-books.cowblog.fr/images/Arnaque.jpg

      A 25 ans, Jordan n’aime pas sa vie. Si elle a tout pour elle, elle manque de confiance et d’amour propre. Au travail, sa supérieure hiérarchique lui vole ses idées et sa promotion n’arrive jamais. Dirk, son petit ami, la trompe mais là encore, elle se tait. Sa mère et sa sœur sont unies contre elle, lui faisant sentir qu’elle n’est que la fille d’un premier mariage. Jordan rumine tout cela sans trouver de solution. Jusqu’à ce qu’elle se fasse renverser par une voiture. Elle décide alors de feindre l’amnésie. Une nouvelle vie commence pour elle… Feindre l’amnésie pour tout recommencer à zéro, voilà un sujet fascinant qui permet toutes les fantaisies !